• Entre les silences...

    ...

     

    Tu me touches avec ton regard

    Tu me frôles avec tes mains

    Je reste sur le quai de la gare

    Et ton train s'en va au loin...

     

    Tu me troubles avec tes mots

    Tu me chavires avec ton sourire

    J'embarque sur le dernier bateau

    Et tu entends mon long soupir...

     

    Tu me racontes des histoires

    Tu me fais de belles promesses

    Je quitte les bords de la Loire

    Et tu rejoins ton deux pièces...

     

    Je me berce d'illusions

    Je titube jusqu'au vertige

    Tu as pris le premier avion

    Encore espérer le puis-je...

     

    PARADISALIA

    « Tourne barrique...Elle pose presque nue... »

  • Commentaires

    7
    Dimanche 23 Octobre 2016 à 20:39

    N'est-ce pas là notre faiblesse: attendre, plein d'illusions et d'espoir.
    Mais si tu crois en la puissance de l'image de la pluie perdue dans dans de flous rayons de soleil, tout t'est possible.

    Bises pleines de lumières de cet automne si beau et si bien habillé.

    6
    Vendredi 21 Octobre 2016 à 18:58

    Sur le quai de la gare

    le train des illusions s'en va.

    Sur le quai de la gare

    la vie est là.

    Sur le quai de la gare

    elle attend que nous lui prenions la main.

    5
    Robert
    Vendredi 21 Octobre 2016 à 14:47
    Robert

    Se quitter quand on s'aime, c,est toujours un moment douloureux mais je crois que ça vient avec l,amour, beau poème et j'aime aussi la citation

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    genevieve60
    Vendredi 21 Octobre 2016 à 13:33

    Très joli texte ! J'aime . Bises

    3
    Vendredi 21 Octobre 2016 à 13:04

    Qui sait??? C'est tout beau!  Bise, bon vendredi dans la joie!

    2
    Vendredi 21 Octobre 2016 à 10:54

    Les promesses : paroles, paroles.... vains espoirs.

    Bises

    1
    Vendredi 21 Octobre 2016 à 09:53

    Oui, mais douces sont les illusions,

    aussi longtemps qu'on les caresse,

    elles permettent l'évasion

    d' un océan de détresse

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :